moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Rebondissements dans l’affaire Sonson la Familia:Me Louis Ricardo Chachoute promet une réponse de taille à son épouse qui nie l’avoir embauché comme avocat


Marie Thaïssa Mazile Éthéart, épouse de Roodly Éthéart, dit Sonson Lafamilia

(AHP) – C’est le mutisme le plus complet depuis que madame Marie Thaïssa Mazile Ethéart s’était présentée sans être entendue  au cabinet du juge Sonel  Jean-François, après avoir été libérée de façon jugée arbitraire de la prison civile de Pétion-Ville.

Il n’y avait pas plus d’informations sur son présumé kidnappeur de mari, Roodly Ethéart, qui avait suivi le même chemin, en se présentant en compagnie de leur avocat commun (Claudy gassant) devant le même juge, avant de se faire enfermer à la prison  dite de haute sécurité de la Croix-des-Bouquets.

Mais le silence est rompu par Me Louis Ricardo Chachoute qui se présente comme l’avocat de la famille, en   dénonçant lundi  l’attitude de  Thaïssa Mazile Ethéart, qui aurait affirmé ne l’avoir  jamais personnellement choisi comme avocat.

Dans une correspondance envoyée au barreau de Port-au-Prince, Madame Ethéart a critiqué Me Chachoute ainsi que Me Mario Delcy, qu’elle a accusé de chercher à fragiliser sa défense en voulant écarter ses avocats antérieurement constitués.

Me Chachoute qui affirme n’avoir appris que par voie de presse l’existence d’une telle correspondance, soutient qu’il est toujours l’avocat de  madame Ethéart, rappelant  qu’il était le premier sur les lieux lorsque, le 26 mars dernier, le juge d’instruction Sonel Jean-François se trouvait au domicile de la famille pour une perquisition avant l’apposition de scellés.

« C’est également moi qui avais obtenu, il y a huit ans, la libération de M. Ethéart alors incarcéré au pénitencier national », a rappelé Me Chachoute ajoutant que récemment, lors de la libération controversée de madame Ethéart, il a pris des risques que peu avocats accepteraient de prendre.

Il a aussi démenti les allégations de l’épouse du présumé kidnappeur  selon lesquelles il y aurait défaut d’assistance à son égard.

Il assure qu’une réponse de taille sera donnée et madame Ethéart sera dans l’obligation de dire si elle ne l’avait pas réellement constitué.

Arrêtée le 26 mars dernier sur ordre du juge d’instruction Sonel Jean-François et enfermée à la prison pour femme de Pétion-Ville, Thaïssa Mazile Ethéart allait quitter la prison quelques jours plus tard, soit le samedi 29 mars, dans des conditions jugées douteuses avec la complicité d’un substitut commissaire du gouvernement Gérald Norgaisse qui allait par la suite démissionner.

Suite au tollé provoqué par ce dossier, l’épouse de Sonson Lafamilia allait se présenter au cabinet du juge Sonel Jean-François accompagnée de Me Claudy Gassant pour être par la suite renvoyée à la maison.

Son époux, présenté comme un ami du président Martelly et qui était en cavale à l’époque allait lui aussi se présenter le jeudi 8 mai, au cabinet d’instruction accompagné de Me Gassant. Il avait pris le soin d’apporter des bagages et serait depuis, en détention.

Des organisations de droits humains dénoncent régulièrement des rapports de proximité entre des proches du chef de l’Etat et  M. Ethéart, présenté comme le patron d’une puissante association de malfaiteurs dénommée « Gang Galil » responsable de plusieurs enlèvements contre rançon ayant rapporté à la bande près de 2 millions de dollars US, selon ds déclarations de la PNH

SOURCE: Agence Haïtienne de Presse

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :