moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Communiqué du Ministère des Affaires Etrangères de Guyana autour de la sentence de la Cour Constitutionnelle dominicaine


Rencontre avec le ministre haïtien des Affaires étrangères

Le mardi 15 octobre 2013, Carolyn Rodrigues-Birkett, ministre des affaires étrangères de Guyana s’est entretenue à Takuba Lodge avec son homologue Pierre-Richard Casimir, de la République d’Haïti autour de la récente décision de la Cour constitutionnelle de la République Dominicaine et de ses conséquences pour les citoyens dominicains d’ascendance haïtienne.

Le ministre Casimir était accompagné de l’Ambassadeur Guy Alexandre, consultant et ancien ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, de Monsieur Jean Claude Cénatus, membre du Cabinet du ministre des affaires étrangères et de Mme Marie Hélene Sandra Tybule.

Le ministère des affaires étrangères souhaite exprimer sa profonde inquiétude sur la décision aveugle stipulant que les enfants nés en République dominicaine de migrants sans papiers, qui ont vécu dans ce pays et ont été enregistrés comme citoyens de la République Dominicaine aussi loin qu’en 1929, ne peuvent jouir de la nationalité dominicaine car leurs parents seraient considérés comme « des personnes en transit ».

Cette décision pourrait entraîner la perte de la nationalité d’environ 210 000 citoyens de la République Dominicaine d’origine haïtienne. Il s’agit d’une violation des droits humains et politiques de ces citoyens et l’impact de la mise en œuvre de cette décision pourrait s’avérer catastrophique. Le gouvernement de Guyana encourage la République Dominicaine à prendre sérieusement en considération ce qui a trait à l’application de cette décision compte tenu de la précieuse contribution apportée par ces personnes au développement de la République Dominicaine et plus encore en ce qui concerne la sauvegarde de leurs droits.

Le gouvernement de Guyana exhorte les autorités compétentes de la République Dominicaine à respecter le droit à la nationalité et les principes internationaux relatifs aux droits de l’homme.

La Guyana est solidaire avec sa nation sœur d’Haïti, Etat-membre de la CARICOM , pour soutenir ses efforts visant à construire un consensus international contre cette décision inhumaine.

SOURCE: GARR

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :