moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Levée de boucliers contre une sommation jugée attentatoire à la liberté de la presse, du doyen du tribunal civil de Port-au-Prince contre Radio Télé Kiskeya


(AHP) – Radio Télé Kiskeya a interjeté appel de la sommation qu’elle juge arbitraire et injustifiée, du doyen du tribunal civil de Port-au-Prince, Me Raymond Jean-Michel, lui demandant de communiquer, par voie certifiée, l’information relayée autour d’une mesure disciplinaire du barreau de Port-au-Prince contre le juge d’instruction Lamarre Bélizaire.
 
Ce dernier aurait été sanctionné pour son mauvais comportement dans le dossier André Michel, l’avocat qui accuse la famille présidentielle de corruption mais qui fait l’objet d’une mesure d’interdiction de départ et d’un mandat d’amener du juge instructeur.
 
Selon l’un des avocats de Radio Télé Kiskeya, Me Samuel Madistin, la sommation de Me Raymond est illégale, arbitraire et attentatoire à la liberté de la presse.
 
Cette attaque ne vise pas uniquement Radio Télé Kiskeya mais la presse dans son ensemble, a fait savoir Me Madistin soulignant que l’équipe de Radio Télé Kiskeya ne va pas se laisser intimider.

La plupart des médias de la capitale avaient relayé l’information. Et à ce compte, ils sont tous concernés par la sommation de Me raymond, ce doyen qui est accusé d’avoir conduit le juge Jean Serge Joseph , ce magistrat aujourd’hui décédé qui instruisait le dossier de la famille présidentielle, à une rencontre le 11 juilet dernier  avec le   président Michel Martelly et le premier ministre Laurent Lamothe

 
Le sénateur Francisco De La Cruz dénonce lui aussi, la sommation du doyen du tribunal civil de Port-au-Prince contre Radio Kiskeya.
 
Pour le parlementaire, il s’agit d’une mesure qui porte clairement atteinte à la liberté de la presse et qui traduit une velléité dictatoriale de l’actuelle équipe au pouvoir. Francisco De La Cruz se dit contre toute menace contre la liberté d’expression.
 
Plusieurs associations de médias et de journalistes dont l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), l’Association des médias independants d’Haïti (AMIH), l’Association des Journalistes Haïtien (AJH) ainsi que le groupe Média Alternatif et la Société d’Animation et de Communication Sociale (SACS) ont manifesté leur solidarité avec Radio Kiskeya.
 
Ils ont dénoncé une atteinte à la responsabilité professionnelle des journalistes et des médias de préserver leurs sources d’information. Une attitude de non-respect du droit à l’information des journalistes et des médias affichée par les autorités.
 
La Plateforme des Organisations Haïtiennes de Droits Humains (POHDH) proteste contre la décision du doyen du tribunal civil de Port-au-Prince demandant à Radio Kiskeya de révéler ses sources.
 
Son secrétaire exécutif, Anthonal Mortimé, rappelle que la décision du barreau de Port-au-Prince d’exclure pour une période de 10 ans au terme de sa fonction de magistrat, le juge Lamarre Bélizaire également sous enquête au CSJP, a été entérinée par la fédération nationale des barreaux d’Haïti.
 
Il demande à la population d’être vigilante.

Source: Agence Haïtienne de Presse

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :