moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

La mort du juge Jean Serge Joseph: et si les maitres veulent protéger leurs commandeurs ?


Lors de l’émission de nouvelles Premye Okazyon, le 7 août dernier, présentée sur Radiotélévision Caraïbes par Robert Céliné et Guerrier Dieuseul, quelques impairs ont été commis  par lesdits journalistes, desquels je me suis inspiré pour écrire ces commentaires.

En effet, alors que jusqu’au tout début du scandale de la mort juge Jean Serge Joseph il s’ébruitait que celui-ci avait été empoisonné, Mr Robert Céliné et son confrère Dieuseul ne s’étaient pas érigés en moralistes pour faire la leçon à quiconque – qu’il s’agissait des membres de la famille du défunt ou du sénateur Moïse Jean-Charles – ayant divulgué la thèse de l’empoisonnement présumé du juge. Et aucune question n’avait été posée aux intéressés par les deux présentateurs sur la crédibilité et la véracité de leurs déclarations. Au contraire, nos journalistes dansaient allègrement au rythme des dires du Sénateur Moïse Jean-Charles qui, le premier, avait informé la nation sur l’empoisonnement présumé du Magistrat.

Pourtant, ce sont ces mêmes journalistes qui, le 7 août dernier, après avoir informé leurs auditeurs et téléspectateurs sur une note émanant du Bureau du Médecin légiste du Québec selon laquelle celui-ci dit maintenir pour le moment ce qu’avaient avancé les responsables de l’Hôpital Mevs, à savoir que le juge Jean Serge Joseph est mort de congestion cérébrale, s’étaient lancés dans une litanie d’ironie à l’endroit de tous ceux qui osent parler de l’empoisonnement du juge, les moralisant pour leur « malhonnêteté »… Et Robert Céliné, plus particulièrement, avait nommément accusé le Sénateur Moïse Jean-Charles comme étant celui qui a fait circuler cette « fausse information »  pouvant, disait-il, « avilir » le pays et patati et patata. En vérité, les bras m’en avaient tombé de constater cette position interlope de la part du journaliste. Quel pharisien de journaliste ! Avait-il reçu l’ordre de ses supérieurs ou d’autres forces d’effectuer ce virage de 180° ?

Néanmoins, on est fondé à penser que les deux présentateurs de « Premye Okazyon » ne sont pas assez cyniques ou cons, pour prétendre que le grand-frère du défunt, Mr Fritz Joseph, aurait monté une pièce tissée de mensonges lorsqu’il intervenait sur Radiotélévision Caraïbes, à l’émission « Ranmase », le samedi 27 juillet, disant que « l’autopsie pratiquée sur le cadavre de Serge prouve qu’il été empoisonné ». (Rappelons que, ce jour-là, Mr Fritz Joseph semblait tellement désolé, qu’il ne pouvait même pas parler, mais avait dû se confier à un médecin canadien pour donner lecture du résultat de l’autopsie confirmant la thèse de l’empoisonnement du juge Jean Serge Joseph. Et ce médecin de déclarer que « ce qui reste à faire maintenant, c’est de chercher la nature du poison).     

Quoi qu’il en soit, le soi-disant résultat partiel publié par le Bureau du Médecin légiste du Québec le 6 août 2013, loin de démentir la thèse de l’empoisonnement du juge Jean Serge Joseph, prouve au contraire, qu’il y a anguille sous roche et force le bon sens à des questionnements légitimes.

Premièrement, dans ce rapport que nous jugeons controversé et suspect à dessein, le Bureau du Médecin légiste a fait savoir que l’autopsie sur le cadavre du juge Jean Serge Joseph ne sera complète qu’en automne prochain. Alors, pourquoi une autopsie partielle en ce moment ? et qu’en est-il du premier résultat que Mr Fritz Joseph a dit détenir et qu’il a divulgué sur Radio Caraïbes, à l’émission « Ranmase » ?

Deuxièmement, Mr Fritz Joseph, aurait-il osé faire des déclarations aussi sérieuses, auxquelles il a associé le Bureau du Médecin légiste, sans être démenti sur-le-champ par le médecin lui-même ou par un porte-parole quelconque de l’institution ? Et, le médecin qui lisait le résultat pour Mr Fritz Joseph sur Radio Caraïbes, fût-il fou ou naïf, aurait-il accepté de se prêter à la « bêtise » de Mr Joseph ? Nous en doutons fort.

Troisièmement, qui a intérêt dans ce dossier de cacher la vérité, pour noyer le public, plus spécialement, le peuple haïtien dans la confusion ?

Quatrièmement, pourquoi la presse vassalisée de ces pays dits amis d’Haïti, (ces « amis » qui enchainent Haïti) qui généralement ne rate pas une occasion pour dénigrer le pays, le présenter comme étant une parodie d’état, un lamentable guignol, comme dirait l’autre, couvre-t-elle un tel scandale avec le drap du silence ? Une telle affaire, eût-elle éclaté dans l’un de ces pays, ou dans un état que gouvernent des dirigeants insoumis, imaginez comment cette presse l’aurait traitée !

Cinquièmement, et si les maitres veulent protéger leurs commandeurs ? Qu’est-ce que nous voulons dire par là ?

Les États-Unis d’Amérique, la France, le Canada, et, à un degré moindre, le Brésil, s’investissent énormément dans cette énième occupation illégale d’Haïti sous couvert humanitaire – hyperbole des néo colons, des pharisiens qui font de l’or leur dieu. Mais les vraies raisons, on les connait toutes déjà. Pour maintenir et ne pas perdre le contrôle de leur sale entreprise, il leur faut trouver les moins scrupuleux des citoyens de la Nation pour en faire des commandeurs. C’est ce qui explique la présence de Joseph Michel/MichaelMartelly et Co. au pouvoir aujourd’hui. Et, jusqu’à date, les néo colons ne se sont pas trompés et n’ont pas à se plaindre, car leurs chiens de garde nationaux leur obéissent à l’œil et au doigt, leur permettant de se conforter dans le pillage en catimini des richesses du pays. Jamais dans l’histoire de la nation haïtienne un gouvernement ne se montre aussi insensible à l’honneur national.

Alors, les maitres ne se doivent-ils pas de protéger à tout prix leurs vils commandeurs ? L’affaire du Député Arnel Bélizaire, la démission forcée de l’ancien Premier ministre Gary Conille, le scandale de la double nationalité du premier des commandeurs et de son alter ego, l’affaire Clifford Brandt, ne sont-ils pas tous des preuves palpables de la protection accordée par les néo colons, au mépris des lois du pays, à leurs minables commandeurs ? Ainsi donc, pourquoi ce serait différent aujourd’hui avec le scandale de la mort du juge Jean Serge Joseph ? Ces âmes mal nées, ont-elles jamais respecté la vie lorsqu’il s’agit de défendre leurs intérêts ? Quelles bornes n’auront-elles pas franchies pour étouffer la vérité et protéger leurs fidèles et zélés serviteurs qui ne jurent que par la MINUSTAH sur le sol de Dessalines ?

En conséquence, pour nous, le soi-disant résultat partiel de l’autopsie sur le cadavre du juge Jean Serge Joseph publié par Bureau du Médecin légiste canadien a pour objectifs de :

  1.  Désamorcer une bombe qui pour pourrait bien emporter les criminels commandeurs au pouvoir et secouer même les bases de l’occupation illégale du pays ;
  2. Faire passer le temps en attendant de venir avec une quelconque diversion, comme les élections virtuelles dont claironnent sur tous les toits maintenant les maitres et leurs commandeurs ;
  3. Miner l’ardeur et les attentes des opposants du régime honni en place, qui n’attendent que le résultat de l’autopsie confirmant la thèse de l’empoisonnement du juge, pour tout chambarder ;
  4. Discréditer tous ceux, incluant les parents du défunt, qui tiennent mordicus à la thèse de son empoisonnement;
  5. Récompenser à nouveau les commandeurs, tout en leur disant : voyez jusqu’à quel point nous vous protégeons ! Votre salut dépend de nous. Alors, continuez de nous livrer aveuglément le pays pieds et poings liés et ne vous inquiétez de rien.

Et qui a intérêt de concocter tout ça, sinon que les ennemis historiques d’Haïti qui cyniquement s’autoproclament « les amis d’Haïti » ? Oui, les maitres des vils commandeurs ?

Morisseau Lazarre kamoy3@optimum.net

Publicités

Navigation dans un article

2 réflexions sur “La mort du juge Jean Serge Joseph: et si les maitres veulent protéger leurs commandeurs ?

  1. Et, sans oublier que le petit arrogant, cet effronté qu’est michel martelly ne voudrait jamais mentir de lui-même, je présume que c’est un déni qui vient sur commande. par ailleurs les allées et venues de michel martelly ne peuvent pas être un secret pour la force occupante, comment expliquer son mutisme, tandis que lors de la mort de frantzy duverseau elle avait menée sa propre enquête. Quant au rapport de l’autopsie, je ne trouve pas qu’il soit d’une importance capitale, car même si la thèse de l’empoisonnement était confirmée cela ne prouverait rien, et encore moins ne pourrait pas expliquer qui avait donné le poison, c’est la rencontre avec le juge jean serge joseph, ce secret de polichinelle, qui est le thème central de ce scandale, et je maintiens que la déclaration de ketely julien vaut plus qu’une preuve vidéo. J’ai entendu dire que le cabinet de gary lissade est muni de caméra vidéo, est-ce vrai et si c’est le cas pourquoi on n’en n’a pas fait mention, la morale de cet imbroglio: il y a vraiment anguille sous roche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :