moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Snowden quitte l’aéroport de Moscou, l’asile politique en poche


Apres des semaines d’attente, Edward Snowden a enfin quitté l’aéroport de Moscou, dans lequel il était bloqué depuis le 26 juin a annoncé jeudi son avocat russe, Anatoly Kucherena, précisant que son client s’est vu octroyer l’asile temporaire en Russie pour une durée d’un an.

L’horizon s’éclaircit pour Edward Snowden. l’Ex-espion de la CIA a en effet quitté l’aéroport de Moscou ce jeudi avec un certificat d’asile temporaire en poche. En revanche, aucune information n’a filtré sur son nouveau lieu de résidence. Son avocat refuse pour l’instant de révéler sa localisation, assurant simplement que M. Snowden était dans un « lieu sûr »« Le lieu où il se trouve ne sera pas divulgué pour des questions de sécurité car il est l’homme le plus recherché du monde », a ainsi précisé l’avocat.

C’est des journalistes du media russe Russie Today, qui ont vu l’ex-consultant de la NSA sortir de la zone de transit de l’aéroport. Ils ont également pu voir les papiers d’Edward Snowden.

Snowden veut rester en Russie

L’évolution du dossier était en bonne voie depuis une semaine déjà. Snowden avant en effet officiellement demandé un asile provisoire à la Russie le 12 juillet, et son avocat Anatoly Kucherena avait insisté sur le fait que son client avait « l’intention de s’installer en Russie, et de trouver un travail, faute de pouvoir rejoindre un des pays d’Amérique latine qui s’étaient déclarés prêts à l’accueillir.

L’avocat avait alors expliqué que le service des migrations devait lui fournir dans les sept jours suivant le dépôt de sa demande une attestation selon laquelle son dossier était recevable. Ce certificat lui donne désormais le droit de se déplacer en Russie.

CNN a par ailleurs révélé mercredi que M. Kurechena envisagerait de négocier avec l’administration américaine sur le cas de son client. Edward Snowden s’est refusé à retourner aux Etats-Unis, où il est accusé d’espionnage. Selon lui, il y serait torturé et risquerait la peine de mort. Des craintes que Washington a voulu démentir le 26 juillet, en insistant sur le fait qu’elles étaient « sans fondement » car « la torture est illégale aux Etats-Unis ».

Malgré les tensions russo-américaines nées de l’affaire Snowden, Moscou n’a reçu aucun signal de la part des Etats-Unis sur une possible annulation de la visite du président Barack Obama en Russie prévue pour septembre avant le sommet du G20. Cette affaire « est trop insignifiante pour influer sur les relations bilatérales », a souligné Iouri Ouchakov, conseiller du président russe. Mais Washington a, de son côté, laissé planer le doute sur le maintien de cette escale.

Source: l’Humanité 

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :