moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Individualisme/capitalisme contre démocratie/socialisme.


 

ADSkippy

-le Socialisme ; l’espoir de justice et égalité dans la différence.

-le Capitalisme ; le désespoir, l’inégalité et l’injustice, dans l’indifférence.

« Les grandes inégalités entre les hommes sont essentielles pour la compétition et Capitalisme ». (Andrew Carnegie)

« Plus ça change, plus c’est la même chose ». (Alphonse Karr)

En 1971, Le PCF, publia le « Programme pour un Gouvernement Démocratiques d’Union Populaire ». (Précurseur du programme commun de la gauche). On y trouve des propositions qui sont encore plus d’actualité aujourd’hui, qu’hier : Nationalisation du secteur bancaire, financière et des grandes entreprises nationales, la justice fiscale, une politique du logement, l’environnement (faire payer les pollueurs), politique sociale, sante, travail, éducation, communication, et démocratisation des institutions, etc.

« ..Le peuple de France n’obtiendra pas une amélioration profonde et durable de son sort tant que s’exercera sur la vie nationale, la domination des puissances d’argent …. »

« …Ce monde est à l’envers. Il faut le mettre à l’endroit ». (George Marchais, 1971)

Alors, la Démocratie ? On entend souvent parler et ça se mélange dans toutes les sauces, mais, pas beaucoup peuvent donner des exemples concrètes de son existence au quotidien, à part le « droit de vote », évidemment, et encore…

Les millions de chômeurs, les pauvres et sans abris ; est-ce démocratique ?

La hiérarchisation extrême, « par le haut », de notre société, avec toutes ses intimidations et menaces, dans le privé comme le publique ; est-ce démocratique ?

Sous guise d’une rhétorique populiste, le système démocratique s’est mise, essentiellement au service des minorités privilégies et du capitalisme.

Individualisme : « Tendance à ne songer qu’a soi, à s’affranchir de toute solidarité avec son groupe sociale ». (Qu’il ne faut pas confondre avec l’individu, qui lui, au contraire, peut s’accommoder très bien et faire partie du groupe).

On a élevé l’individualisme à un « culte », presque mystique ; c’est un trait caractéristique surtout évident chez nos « idoles », les « stars », les « héros ». On les trouve partout ; les affaires, les sports, les arts et spectacles, les medias, etc.

Leurs extravagances et « débauches dans l’opulence » est sujet de curiosité et d’admiration. Le « système » les met en avant dans la vitrine, à travers laquelle on banalise un système économique d’exploitation de nature brutale et inique. « S’ils ont réussi et gagnent autant, c’est parce qu’ils le méritent, c’est le marché de l’offre et la demande », par extension, les autres, (la grande majorité), ne méritent bien que ce qu’ils ont.

L’individualisme n’aspire qu’à la gratification personnelle avant tout, même au détriment du groupe social. Dans ses démarches, il ne cherche, ni demande l’accord ou considération du collectif social, cela ne lui est ni nécessaire ni indispensable, (Voir paradis fiscaux et domiciles). Au contraire même, on l’admire. De par sa démarche « compétitive » il encourage et justifie la grande disparité économique et sociale en faveur d’une élite : « Si les inégalités existent, c’est parce que ça dépend de l’effort et du désir de chacun pour réussir » ; sous entendu, que tous ceux qui veulent vraiment, peuvent. (Pour ceux qui aiment les carottes).

Il est de norme aujourd’hui, de parler de la démocratie comme étant liée et dépendante de l’économie capitaliste, comme s’il y avait une corrélation entre les deux. Tout pays, ou individu, qui ne respect pas le principe du marché libre, ne peut être considéré comme démocratique. Le capitalisme se permet l’audace et arrogance de confondre démocratie avec un système économique d’exploitation de masse.

On essai bien de nous convaincre que notre « Démocratie » ne tient que grâce à une économie libre et compétitive. En fait, ce que nous avons c’est une ploutocratie, du « fascisme tacite », par les grands intérêts d’argent, avec la complicité de nos politicards, de droite comme de « pas » gauche (PS), bureaucrates et technocrates, qui, sans vergogne, se sont couchés avec le diable et de ce fait ont perdu tout crédibilité et respect.

Donc, la logique, la raison et la démocratie ne peuvent être compatibles avec le capitalisme et l’individualisme. Pire, parce qu’ils conspirent ensemble contre le collectif social, ils sont antidémocratiques.

La prochaine fois que vous voyez un de nos éminents citoyens, un de nos « stars », symbole de la « réussite » sociale, regardez-le bien. Vous risquez de le voir sous une autre perspective.

Je vous salue.

ADSkippy

URL de cet article 19812
http://www.legrandsoir.info/l-individualisme-capitalisme-contre-democratie-socialisme.html
Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :