moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Le député de Ouanaminthe fustigé à la Chambre et dans sa circonscription après s’être agenouillé mardi soir aux pieds du président Martelly : il aurait fait savoir qu’il ne savait pas ce qu’il faisait.


depute Luckner Noel(Photo: Photo souvenir avec le Staff de Matin Caraibes et le PDG de la radio, M. Patrick MoussignacAHP) –Consternation, déception, révolte et colère, les mots ne manquent pas pour dénoncer l`attitude du député de Ouanaminthe Luckner Noël qui s`est mis à genoux mardi devant le président Michel Martelly lors de la célébration du 2eanniversaire de son investiture.
Dans le concert de louanges auquel le chef de l`Etat a eu droit mardi de la part des députés du bloc pro-gouvernemental PSP (Parlementaires pour la Stabilité et le Progrès, le bloc présidentiel de la chambre basse), c`est l`élu de Ouanaminth qui s`est le plus illustré, en s`agenouillant aux pieds du président Martelly.
Ce n`est pas ce que nous l’ avons envoyé faire au parlement, s`insurgent des habitants de la ville de Ouanaminthe qui estiment que le comportement servile et la platitude du député Luckner Noel ont assséné un coup terrible à la fierté proverbiale des gens du Nord.
« Par son geste, le député Noël, ancien commerçant et propriétaire d`un établissement scolaire, a terni l`image des habitants de la circonscription et donné un mauvais exemple à ses éleves », ont estimé des citoyens qui intervenaient sur une station locale.
Au parlement, députés et sénateurs ont fustigé la bassesse de Luckner Noël aussi bien que celui des élus pro-Martelly qui se sont pratiquement bousculés sur le stand du président pour l’encenser.
Selon plusieurs parlementaires, les députés du PSP ont perdu pour la plupart toute leur personnalité, en raison du fait qu’ils sont constamment arrosés par l’exécutifLe président de l’assemblée nationale affirme que le comportement du député de Ouanaminthe l’a tellement indigné qu’il a pleuré.
 
Simon Dieuseul Desras rappelle que ce n’est pas par faveur que des projets sont réalisés dans les régions du pays et c’est une rsponsabilité de l’Etat.
 
 
 
Pour ce qui est du bilan des deux années de présidence Martelly, le sénateur Desras affirme qu’il y a certes certaines réalisations à mettre à l’actif de Martelly mais il y a tellement d’attente à n’avoir pas été comblés qu’il préfère parler de déception.
 
 
 
Le sénateur Pierre Francky Exius estime qu`il est triste de constater que des députés qui ont la prérogative de contrôler l’action du gouvernement ont perdu la tête au point de se prosterner devant un élu comme eux.
 
 
Ils devraient de préférence, a-t-il dit, se poser des questions sur la provenance de l’argent dépensé pour réquisionner des bus pour faire venir des gens de toutes les régions du pays.
 
 
 
Le parlementaire dit souhaiter que le président de la commission finances du grand corps convoque le ministre des finances pour avoir des explications.
 
 
 
Des parlementaires ont rappelé que c’est en autres, en raison du fait que la ministre Marie Carmelle Jean-Marie s’était refusée à décaiser ds fonds pour cette célébration qu’elle avait été contrainte à la démission.
 
 
 
Le député de Dame-Marie, Acklush Louis-Jeune a imploré le pardon de la population pour le geste de son collègue Noël.
Ce sont des images qui n’honorent pas le parlement, a dit le député Louis-jeune rappelant toutefois que la plupart des projets que ses collègues ont mis à l’actif du chef de l’Etat, étaient déjà en cours avant l’arrivée de Michel Martelly au pouvoir.
 
 
Sans pitié, il a fait savoir que comme dans la foule, il y avait beaucoup de gens qui « fumaient« , les députés flagorneurs pouvaient être sous quelque effet.
 
 
Le député Emmanuel Fritz-Gérald Bourjolly condamne lui aussi le comportement de l`élu de Ouanaminthe. Il aurait passé un mauvais moment si j`étais là, a-t-il dit.
 
 
 
Le président de la commission justice de la chambre basse estime que ces collègues qui ont publiquement terni l’image du parlement, ne comprennent pas la dimension de la tâche à laquelle ils sont appelés.
 
 
 
A Miragoane, des dizaines de partisans du président Martelly ont vivement protesté mardi pour n`avoir pas pu faire le déplacement à Port-au-Prince.
 
Ils ont accusé des représentants de l`Exécutif dans les Nippes d`avoir, disent-ils, détourné les 300 000 gourdes débloqués pour assurer leur déplacement.
 
Plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées mardi soir devant le palais présidentiel où des stands ont été dressés, dans le cadre des festivités marquant les deux ans de l’investiture du président Martelly.
 
Dans son édition du 15 mai, le quotidien le Nouvelliste relève que « personne n’est en mesure de dire si les gens rassemblés étaient là pour écouter le bilan des deux premières années de Martelly au timon des Affaires ou pour festoyer à la faveur de l’ambiance carnavalesque qui régnait au Champ-de-Mars.
Publicités

Navigation dans un article

Une réflexion sur “Le député de Ouanaminthe fustigé à la Chambre et dans sa circonscription après s’être agenouillé mardi soir aux pieds du président Martelly : il aurait fait savoir qu’il ne savait pas ce qu’il faisait.

  1. Il n’y a pas assez de mots pour qualifier l’action dégueulasse de ce sous-homme de député. Les citoyennes et citoyens de Ouanaminthe auraient dû le destituer à travers un référendum. C’est aussi simple que ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :