moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Deux ans de pouvoir du président Martelly : le secteur au pouvoir parle de victoire pour le peuple ; l’opposition ne voit aucun motif de satisfaction


(AHP) – Le président Martelly commémore ce mardi 14 mai, le deuxième anniversaire de son investiture à la tête de la magistrature suprême du pays.

Si la présidence se décerne un satisfécit pour les réalisations de l`administration Martelly, l`opposition affirme ne voir aucun motif de satisfaction et fait état tout simplement d’un bilan négatif.

Le porte-parole de la présidence Lucien Jurat informe que plusieurs activités sont prévues ce mardi pour marquer l`évènement dont un discours et un concert au Champ-de-Mars. Le président Martelly lance entre autres ses invitations par robot-call et SMS par le biais des compagnies NATCOM et DIGICEL

Le porte-parole se félicite des efforts consentis par l`administration du président Martelly en vue d`amorcer le processus de relèvement du pays.

Rappelant que l`administration a hérité d`une situation catastrophique après des dégâts évalués à plus de 13 milliards de dollars causés par le tremblement de terre de janvier 2010 qui a fait plus de 300.000 morts, Lucien Jurat soutient que le pays est pour le moment en chantier.

Il a cité entre autres les bâtiments publics devant entre autres abriter la Primature, la DGI et certains ministères. M. Jurat a aussi indiqué que plus de 700 000 victimes du séisme de janvier 2010 ont quitté les camps de déplacés érigés sur les places publiques.

Plus de 1 million 500 mille avaient été jetés a la rue.

De l`instabilité politique marquée par une insécurité chronique, Haïti est passé au statut d`un pays capable de recevoir des conférences internationales auxquelles plusieurs chefs d`Etats de pays étrangers ont pris part, a dit M. Jurat, ajoutant que plus de 1 million d`enfants continuent de bénéficier du programme dit de scolarisation gratuite et obligatoire (PSUGO) et que de nombreuses familles bénéficient de programmes de protection sociale mis sur pied par le gouvernement.

Nous avons amorcé le processus de développement du pays de manière à le faire devenir un pays émergent d`ici les 30 prochaines années, a dit le porte-parole de la présidence.

Quant au président Martelly présentant lundi soir la Place Boyer rénovée, il estime avoir fait beaucoup plus que tous ses prédécesseurs.

De nombreuses places publiques avaient été réalisées sous les gouvernements Aristide et Préval, mais nombre d’entre elles avaient été abandonnées ou détruites après les événement de 2004 qui ont conduit au départ forcé du président Jean Bertrand Aristide. Le musée de l`’histoire au Champ-de-Mars avait également été saboté à la meme époque

Concernant le bilan des deux ans de Martelly,Le ministre de la justice et de la sécurité publique Jean Renel Sanon parle lui aussi de motifs de satisfaction en matière de l`administration de la justice.

Le ministre a fait état d`efforts consentis en vue du renforcement de l`administration de la justice et de l`Etat de droit dans le pays.

Il a cité la mise en place du CSPJ (Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire) et du renforcement de la cour de Cassation en vue d`assurer son fonctionnement en bonne et due forme.

Le renforcement de l`Ecole de la magistrature et l`installation de bureaux d`assistance légale sont autant d`exemple témoignant de la volonté de l`administration Martelly d`assurer une bonne distribution de la justice dans le pays, selon Me Jean Renel Sanon.

Cependant, pour l’opposition, la corruption a pris le pas sur les progres.

Le sénateur Francisco De La Cruz affirme que le bilan de M. Martelly n’est reluisant qu’en matière de propagande.

Le parlementaire fait état de la détérioration des relations entre l`Exécutif et le Législatif durant les deux premières années du mandat de Michel Martelly, d`arrestation illégale d`un député en fonction, Arnel Bélizaire et de l`inflation qui ne cesse d`augmenter dans le pays.

Je ne vois là aucun motif de satisfaction, a lancé le docteur De La Cruz qui fait également état de la corruption qui gangrène, selon lui, l`administration du président Martelly. Il affirme que, du train où vont les choses, rien ne garantit que le pays va devenir un Etat émergent danst les 25 prochaines années.

Meme lecture de la part du sénateur Jean-Baptiste Bien-Aimé.

Le président du Bureau des Avocats Internationaux (BAI), Me Mario Joseph estime lui aussi que le bilan de l`administration du président Martelly est négatif.

Le militant des droits humains qualifie le président Martelly de pourfendeur des libertés fondamentales notamment la liberté d`expression.

Les attaques contre la presse et les journalistes ont été nombreux au cours des deux dernières années

Me Joseph a énuméré des cas où le chef de l`Etat et des membres de son entourage s`en sont violemment pris à des journalistes dans l`exercice de leurs profession et des actes arbitraires posés par l’Exécutif pour contrôler les autres pouvoirs.

Il a cité des manœuvres visant à manipuler le processus électoral.

2 ans après l`investiture de Michel Martelly, la situation des droits de l`homme dans le pays n`a nullement progressé, a dénoncé l’avocat.

Mais le CARLI de Me Renan Hédouville voit davantage de points positifs

La secrétaire générale du RDNP (Rassemblement des Démocrates Progressistes Haïtiens) Mirlande H. Manigat estime que le régime du président Martelly ne peut se réjouir d`avoir entamé le processus de redressement de la situation actuelle du pays au cours de ses 2 premières années de pouvoir.

L`ancienne candidate à la présidence, battue par Michel Martelly lors des dernières élections, a dit remarquer que l`équipe au pouvoir n`applique aucun plan de développement car, selon elle, les problèmes fondamentaux du pays ne font que s`aggraver.

Plusieurs autres secteurs et personnalités ont dénoncé la corruption et les scandales a répétition dans lesquels des membres de l’équipe gouvernementale et des membres de la famille présidentielle sont accusés d’implication, qui ont gravement affecté l’image de l’equipe au pouvoir.

Si le président invite ce mardi à un rassemblement au Champ-de-Mars et que les rue de la capitale regorgent de banderoles et de pancartes pour vanter les bienfaits du régime, l’opposition appelle à un concert de casseroles et de klaxons pour dénoncer les mauvaises conditions de vie de la population et demander des comptes sur l’utilisation des finances publiques.

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :