moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Une dizaine d’avocats somment Me Newtion Saint-Juste de rétracter ses dénonciations de corruption a l’encontre du président et du premier ministre haitien : Me St-Juste riposte par une sommation aux deux hommes


 (AHP)– Une sommation a été adressée jeudi a la requête du
président Michel Martelly et du Premier ministre Laurent Lamothe par un
groupe d’une dizaine d’avocats à Me. Newton Louis ST JUSTE pour protester
contre les propos tenus par ce dernier pendant les fêtes de Pâques autour de
voyages personnels et mafieux qu’auraient effectués les deux hommes
respectivement dans la Caraïbe et en Afrique entre les 23 et 30 mars 2013.

Les avocats Jean Vandal, Louis Gary Lissade, Gregory Mayard-Paul, Salim
SUCCAR, Michel Brunache, Michel Succar, Alain Lemithe, Lebon Ciclair,
Jean-Patrick Vandal et Jacques Lochard, ont accordé un délai de 1 jour franc
à Me. Newton Louis St Juste, pour rétracter ses dénonciations tant par voie
d’huissier que par la même voie radiophonique utilisée pour le faire.

Le 2 avril 2013, Me. Newton Louis Saint-Juste avait demandé au Parquet de
Port-au-Prince d’ouvrir une information contre « les citoyens Michel Joseph
Martelly et Laurent Salvador Lamothe et consorts, conformément aux
Conventions interaméricaine et onusienne contre la Corruption, les articles
137, 224 et suivants du Code Pénal et la Loi du 7 avril 2001 sur le
blanchiment des avoirs drogue et d’autres infractions graves« .

Et en réplique à la sommation requise par MM Martelly et Lamothe, Me. Newton
Louis St-Juste riposte par une sommation adressée ce vendredi 19 avril 2013
au Président et au Premier ministre, en déclarant aux concernés qu’il
maintient toutes les déclarations faites pendant les fêtes de Pâques et
celles contenues dans sa dénonciation datée du 2 avril 2013 et que s’ils
s’en estiment lésés, ils n’ont qu’à saisir le Tribunal Compétent.

Les déclarations ayant accompagné la récente démission de la ministre des
Finances Marie-Carmelle Jean-Marie, selon lesquelles elle n’a pas recu le
support de ses supérieurs et de ses pairs pour mener à bien la politique é
conomique du pays, l’article du Miami Herald paru le 10 avril 2013 faisant
état de contrats pour un montant de 432 millions de dollars octroyés dans
des conditions irrégulières par le Gouvernement haïtien après le passage du
cyclone Sandy et les accusation de corruption faites contre le pouvoir par
un ancien conseiller et de surcroit cousin du chef de l’Etat, Richard Morse,
sont venues conforter Me Newton Saint-Juste dans ses accusations contre les
plus hautes autorités du pays.

Agence Haïtienne de Presse

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :