moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Georges Honorat est tombé: à qui profite le crime.


Par Bernier Archille
Ancien militant de gauche, homme politique et journaliste , Georges Honorat a été assassiné vendredi soir non loin de sa résidence à Delmas 31 . Encore une fois, le phénomène de l’insécurité programmée vient de faire une nouvelle victime, et pas des moindres.
Georges Honorat se passe de présentation dans le milieu politique en Haiti, compte tenu de sa militance au sein de l’organisation politique Assemblée Populaire Nationale (APN), devenue Parti Populaire National (PPN), dont Benjamin Dupuis était le chef de fil. Le PPN était considéré comme le seul vrai parti de gauche en Haiti et on n’a jamais entendu dire que Georges était mêlé, ni de près ni de loin , à aucune affaire louche, contrairement à ce qui arrive souvent dans la mouvance de gauche en Haiti et dans d’autres pays. Ce n’est que l’année dernière, où il y avait une cassure entre les membres de la direction du journal Haiti Progrès, l’organe du parti populaire nationale , alors Ben fut expulsé et du parti et du journal, dont Georges devenait le rédacteur en chef.
Soudainement , on a constaté que le journal a pris une autre direction, défendant avec véhémence le gouvernement de l’extrême droite en Haiti et Georges brusquement faisait volte-face et s’était affiché sans commune mesure avec l’extrême droite au pouvoir jusqu’à devenir un fonctionaire de la primature que dirrige le sulfureux premier ministre Laurent Lamothe.
Assez souvent lorsqu’un pays fait face à un fléau qui ravage son systeme politique et gangrène le tissu social de la nation , certaine main cachée ou du moins un certain laboratoire utilise le phénomène pour frapper à bon escient. Prenons en exemple le cas de Lovinsky Pierre Antoine: alors que le kidnapping faisait rage dans le pays, et un beau jour ce militant lavalas a été enleve et porté disparu jusqu’à date. Etant donné que l’insécurité s’est manifestée sous toutes ses formes dans le pays , alors , n’impore qui peut être victime.
Georges et d’autres camarades qui l’accompagnaient depuis des lustres étaient bien imbus des pièges que l’ennemi, (les chiens de l’empire) comme disait ce grand homme, Hugo Chavez, pouvait leur tendre. Disons que Georges n’est pas le seul à être pris au piège de l’ennemei; Samba Boukman avait été lui aussi pris au piège et l’on peut dire même que ces deux crimes auraient une certaine similarité.
De toutes les manières , c’est vraiment dommage qu’un camarade de la trempe de Georges Honorat soit tombé à genoux, dans les bras de l’extrême droite en Haiti. Mais n’est-ce pas le cas de dire: à qui profite cette disparition.
Nous souhaitons nos sincères condoléances à la famille Honorat et nous espérons que les restes de Georges reposent en paix.
Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :