moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Funérailles d’Hugo Chavez : les pleurs de « reconnaissance » du tandem Martelly-Lamothe


C’était vraiment hilarant de voir le président Michel Martelly et son alter ego, le Premier ministre Lorent Salvador Lamothe, habillés en chemise rouge sang – façon de mimer le président vénézuélien – en laissant le pays pour se rendre à la République Bolivarienne, afin de participer aux funérailles de feu le président Hugo Chavez. Geste symbolique s’il en fut puisque n’ayant rien à voir avec l’idéal chaviste.

Néanmoins, La majorité des dirigeants qui se rendait dans la République Bolivarienne pour rendre un dernier hommage à celui qui a changé la donne en Amérique Latine et a laissé sa marque sur  tout le continent américain, partage effectivement et sans démagogie l’idéal chaviste. Qu’il s’agisse du président de Cuba, du Nicaragua, de l’Equateur, du Brésil, du Paraguay, de Bolivie, ect., ils se retrouvent tous dans le « socialisme du XXIème siècle » initié par le président Hugo Chavez. Ils œuvrent tous pour libérer leurs pays des griffes de l’aigle et pour sortir tant bien que mal leurs compatriotes les plus démunis dans la crasse et la misère.

Les dirigeants de ces pays précités ne sont pas impliqués dans la dilapidation des fonds de PetroCaribe pour leur nrichissement personnel et celui de leurs amis et courtisans. Et ils ne font pas du blackout un mode de vie, à l’instar des pseudo-dirigeants haïtiens. Car le pétrole qu’ils reçoivent à prix préférentiel du généreux peuple bolivarien est utilisé à bon escient.

Alors, point n’est besoin de dire qu’il existe tout un monde de différence entre les dirigeants du bloc socialiste et ceux de l’extrême droite d’Haïti.

Donc les larmes que le président haïtien et son Premier ministre étaient allés jeter sur la dépouille du président bolivarien ne pouvaient être sincères. Néanmoins, ils devaient quand même prétendre. Car grâce à Hugo Chavez, ils disposent des fonds sûrs, à travers PetroCaribe, pour garnir leurs comptes en banque à l’étranger et pour gagner les sceptiques par la corruption. Et l’apport du gouvernement vénézuélien au niveau des infrastructures dans le pays est aussi considérable. Martelly, m’as-tu-vu et opportuniste comme pas un, s’en donne du crédit à chaque fois qu’un projet est achevé par les Vénézuéliens dans le pays. Bien que les projets du Venezuela aient été entamés sous l’administration Préval.

En tout cas, l’Haïti de Pétion qui avait contribué à la lutte de libération en Amérique latine, une fois de plus, n’était pas bien représentée aux funérailles d’un leader de la trempe d’Hugo Chavez. Elle aurait été mieux représentée par des dirigeants qui comprennent la dimension de cette figure plus grande que la vie elle-même qu’était Hugo Chavez, qui s’était donné corps et âme pour apporter le bonheur à son peuple, contribuer à la libération du sous-continent sud-américain et dans la lutte pour donner naissance à un monde nouveau.

Morisseau Lazarre kamoy3@optimum.net

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :