moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Un ancien ministre questionne les plaintes déposées contre l’ancien président Aristide et le comportement du commissaire du gouvernement: Leslie Voltaire dit craindre que cette décision politique ne conduise à l’ingouvernabilité du pays


Port-au-Prince, le 7 janvier 2012 – (AHP) – L’ancien ministre de la Culture et des Haïtiens vivant à l’Etranger, l’urbaniste Leslie Voltaire, a questionné lundi les « pseudos plaintes » deposées contre l’ancien président Jean Bertrand Aristide, tout comme le traitement accordé aux dites plaintes par le commissaire du gouvernement, Lucmane Délille.

Un ancien bénéficiaire de l’oeuvre sociale la Fanmi Selavi, Sonny Thélusma alias Ti Soni, accuse M. Aristide d’avoir  profité de fonds  qui lui auraient été destinés, alors que, comme par coincidence, le responsable d’une association dénommée Conasovic, Rosemond Jean accuse l’ancien chef d’Etat de responsablité dans la  perte par des centaines d’epargnants de fonds qu’ils avaient déposés dans des coopératives ayant declaré faillite au début des années 2000.

M. Voltaire estime qu’il s’agit là de manoeuvres politiciennes téléguidées. Mais, il a dit craindre que cette décision politique  ne conduise à une ingouvernabilité du pays et à l’incapacité de la société à organiser des élections, pendant que les autorités affirment que le pays offre un cimat sûr et stable et qu’il est ouvert au business.

De plus, a poursuivi l’ancien ministre,  on veut créer de nouvelles frustrations politiques au sein d’une population dejà soumise à une austérité économique sans précedent.

La décision politique du chef du Parquet de Port-au-Prince est la recette indiquée pour  une catastrophe et une perte de contrôle de la situation, redoute Leslie Voltaire.

Plusieurs autres  secteurs ont egalement questionné l’invitation faite à l’ancien chef d’Etat par le chef du Parquet de Port-au-Prince
connu comme un opposant farouche à M. Aristide et qui est de plus, accusé de non-respect de la procédure legale dans la  conduite de ce dossier.

La moralité des plaignants est également questionnée. Rosemeond Jean , un individu « au passé douteux », a eu des démêlés avec la justice et se trouvait recemment armes au poing aux côtés d’anciens militaires et autres affairistes qui ont investi des sites publics et d’anciennes installations des forces armées dissoutes pour réclamer leur reconstitution.

Quant au nommé Ti Soni, il a tenté vendredi avec des collègues de penétrer dans l’ambassade américaine en vue de solliciter des visas, alors qu’il affirme  avoir porté plainte pour pouvoir récupérer des fonds qui auraient eté reçus en sa faveur.

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :