moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

LIBERTE OU LA MORT! LIBERTE OU LAMORT!


 BERNIER ARCHILLE
Liberté ou la mort! Liberté ou la mort! C’était le cri des esclaves de Saint Domingue pour parvenir à se libérer du joug de l’esclavage. Vivre libre ou mourir est un concept , une décision sans commune mesure qui donne la force et la détermination de lutter contre les colons esclavagistes et de briser les chaines de cette exploitation de l’homme par l’homme.Les va-nu-pieds, ayant à leur tête le général en chef Jeann Jacques Dessalines, avaient imposé une résistance farouche à leurs oppresseurs dans une longue bataille révolutionnaire et proclamé l’indépendance d’Haiti, le 1er janvier 1804.
 Ainsi fut faite la premère révolution anti-esclavagiste de l’histoire de l’humanité pour créer cette nation libre et indépendante. Le rêve des indigènes était devenu une réalite: liberté générale pour les nouveaux et les anciens libres. Après la dernière bataille du 18 novembre 1803, à Vertières , celle qui avait mis définitivement les troupes napoléonnienes en déroute, Dessalines ordonna à Boisrond Tonnerre de rédiger l’acte de l’indépendance , celui-ci répondit: «Pour rédiger l’acte de l’indépendance, il nous faut la peau d’un blanc pour parchemin , son crâne pour écritoire , son sang pour encre et une baïonnette pour plume. » Ce qui revient à dire que nos ancêtres avaient acquis et défendu, au péril de leur vie, leur liberté,  armes à la main.
Ce 1er janvier 2013  marque le 209e anniverssaire de cette grande épopée dans l’histoire de l’humanité. Cependant la terre de Dessalines,  mère de la liberté, est aujourd’ui méconnaissable, tenant compte de l’idéal dessalinien qui voulait le partage équitable des richesses du pays entre tous ses fils. Cet idéal avait incité les traîtres à perpétrer le premier coup d’État sanglant et crapuleux, suivi de 32 autres dans l’histoire du pays, en assassinant l’Empereur, pour accaparer les richesses du pays. Le triomphe de la révolution rendait hostiles les vautours de ce monde inégal envers Haiti et les Haïtiens et s’acharnaient à la détruire coûte que coûte. C’est dans cet esprit et dans ce contexte que le 32e président des États-Unis , Franklyn Delano Roosevelt declara: «Il nous faut constamment soulever les va-nu-pieds contre les gens à chaussures et mettre les gens à chaussures de s’entredechirer les uns les autres, c’est la seule facon pour nous d’avoir une prédominance continue sur ce pays de nègres qui a conquis son indépendance par les armes, ce qui est un mauvais exemple pour les 28 millions de noirs d’Amérique.» Cette formule de diviser pour régner demeure la stratégie insensée appliquée par tous les présidents américaisn qui se sont succédé à Roosevelt afin de mettre Haiti à genoux devant la communauté des nations. Pourtant c’est à la faveur de l’indépendance d’Haiti que le territoire des États-Unis est devenu si grand. Lorsque Napoléon Bonaparte réalisa qu il ne pouvait pas rétablir l’esclavage dans la colonie, alors il décida de céder le territoire de la Louisiane aux États-Unis pour une pitance, soit 15 millions de dollars.
Depuis que la France avait essuyé cet échec de la honte, aucun dirrigeant francais n’avait eu le culot de fouler le sol des indigènes. Cependant après le séisme dévastateur de 2010, l’ancien président français Nicolas Sarkozy avait eu l’insigne audace de visiter cette terre de feu , terre de la liberté Et c’est justement quand l’assassin revient sur le lieu du crime. Pourtant Barack Obama, premier président noir dans l’histoire des États-Unis et prix Nobel de la « paix  »  ne pensait visiter Haiti dans ce moment de douleur. Et cela se comprend dans la mesure où le pays d’Obama est le maitre d’oeuvre dans le sous-développement d’Haïti. Mais on parie qu’il le fera un jour, quand il ne sera plus président, car il connait très bien l’histoire de notre pays, et à ce moment, Bill Clinton lui aura passé l’échappe de pro-consul et de gouverneur.
Le succès de la révolution haïtienne avait poussé les puissances étrangès, ennemies jurées d’Haïti, à toutes sortes de manoeuvres, quitte à aliéner le pays, et à saboter tout effort entrepris par les dirigeants haïtiens pour mettre Haiti sur les rails du developpement . Berthony Dupont, dans son ouvrage Jean Jacques Dessalines: itinéraire d’un révolutionnaire, dit : « La révolution haitienne symbolisait un espoir pour les autres peuples , leur annoncant qu’il pouvait se libérer de leur oppresseur. C’est pourquoi cette indépendance a créé beaucoup de problèmes aux puissances étrangères. C’est la classe des esclaves qui a accompli cette prouesse de se libérer de ses maitres et oppresseurs, elle a emporté tout un système toute une une classe sociale. Cette indépendance fut une gifle pour les pays capitalistes. ainsi s’explique leur volonté de garder le silence sur ce haut fait historique en utilisant tous les moyens, toutes les manoeuvres pour le discréditer. Ils ne s’attendaient pas à ce genre de révolution car à leurs yeux, ces hommes qui avaient fait 1804 étaient seulement nés pour etre soumis. »
    Il n’y a pas et il n’y aura jamais de formule magique pour effacer de la mémoire du peuple haitien cette prousse. Malgré toutes les tractations entreprises par les ennemis d’Haïti en soudoyant les dirrigeants haïtiens pour leur livrer le pays pieds et poingts liés,  les masses populaires et toutes les forces patriotiques du pays qui rêvent de liberté, doivent suivre l’exemple de l’armée indigène pour faire ce qui est nécessaire, afin de crier comme nos ancêtres: liberté ou la mort! liberté ou la mort!  Il faut se rappeler, cependant, que la révolution est le résultat d’un lent et long processus.
Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :