moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Ricardo Patiño : l’Amérique Latine marche aujourd’hui avec ses propres jambes grâce à Hugo Chavez (Telesur)


                                                                                Luis Alberto Reygada

Le Ministre des Affaires Etrangères de l’Equateur, Ricardo Patiño, a donné un entretien exclusif à la chaîne panaméricaine Telesur.

Ricardo Patiño a déclaré que l’Equateur aime, apprécie et respecte Hugo Chavez, et que son pays espère donc sa rapide récupération ; «  nous sommes convaincus que sa force physique, d’âme et spirituelle le rendront plus fort »

Le Ministre des Affaires Etrangères de l’Equateur, Ricardo Patiño, a déclaré ce dimanche que grâce au président vénézuélien, Hugo Chavez, l’Amérique Latine  marche aujourd’hui avec ses propres jambes. « Nous avons suivi son exemple dans cette bataille », et c’est pour cela que « nous sommes sûrs qu’il reviendra en bonne santé » afin que son processus révolutionnaire continue sa marche.

« L’Amérique Latine a laissé derrière elle l’époque où elle n’était qu’un sujet de l’empire et elle a commencé à marcher avec ses propres jambes grâce à la Révolution Cubaine et à Chavez », a indiqué M. Patiño lors d’un entretien exclusif à la chaîne panaméricaine Telesur.

Il a souligné que Chavez « a fait les premiers pas quand il était encore difficile de le faire, quand en Amérique Latine il n’y avait personne d’autre à part Cuba qui s’aventurait par ces chemins et Chavez a donné cet exemple de lutte ».

« C’est de là que vient ce respect pour Chavez ; nous suivons un chemin, chacun construit son propre chemin, sans imiter, mais en suivant l’exemple [du Venezuela] c’est-à-dire en marchant [nous aussi] avec nos propres jambes, avec notre souveraineté et avec nos peuples, en transformant radicalement nos pays afin que se ne soient plus les élites qui nous dirigent », a-t-il précisé.

En Amérique Latine, « le commandant Chavez, José Mujica (Uruguay), Evo Morales (Bolivie), Daniel Ortega (Nicaragua), Rafael Correa (Equateur), Cristina Fernández (Argentine), nous avons appris que le pire chemin c’était celui tracé par le Fond Monétaire International et ses recommandations, qui ne font qu’approfondir la crise au lieu d’en libérer les nations. »

En Europe, « ils commencent a observer avec attention ce que fait l’Amérique Latine : elle grandit, se développe mais ne s’endette pas », a-t-il signalé.

De tous coins de l’Amérique Latine, “sa Grande Patrie, nous attendons sa récupération et son retour afin de continuer à libérer ce cher peuple vénézuélien”.

Source : Telesur

http://www.telesurtv.net/articulos/2012/12/09/ricardo-patino-america-latina-camina-por-sus-propios-pies-gracias-a-hugo-chavez-1961.html

Traduction : Luis Alberto Reygada

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :