moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Tuerie au Colorado: résultat d’une culture de violence (4è partie)


Les images sont d’une efficacité extraordinaire dans le façonnement psychique de l’humain. Donc, partant de ce constat dicté par la nature elle-même, la télévision a été inventée. Et ces dresseurs d’homme s’en servent à merveille pour l’exécution de leurs plans macabres. Le largage des bombes sur des villes, des villages, des êtres humains, tant en Afghanistan moins d’un mois après les attentats du 11 septembre 2001 qu’en Iraq un an et demi après, diffusé en direct pendant des jours, des semaines, par les chaines de télévision aux États-Unis d’Amérique, est d’un effet psychologique incalculable, inqualifiable sur les individus qui prenaient plaisir à en consommer. Pour eux, c’est beaucoup plus excitant et plus merveilleux que de regarder un film de guerre hollywoodien.

Les journaux sont aussi efficacement utilisés dans le même but. Des manchettes qui promeuvent la haine et la violence comme «Prenez ça!», «Brulez-les Terroristes!», «Anéantissez les Criminels!», pour ne citer que celles-là, agrémentées de dizaines de  pages d’images d’avions larguant des bombes, parues dans les grands quotidiens, ont pour but de susciter les émotions de grandeur et d’aiguiser la conscience patriotique des citoyens

Mais il faut aussi humaniser cette violence insensée pour la rendre plus consommable. Alors des reporters-perroquets sont envoyés sur les lieux du théâtre, disons mieux, sur les lieux du crime, pour bombarder les citoyens de discours répétitifs, insipides et mensongers, mais bien emballés dans un pseudo-humanisme, un pseudo souci démocratique (discours pondus par les va-t’en-guerre, lâches comme pas un, cachés dans leurs tours d’ivoire).

De temps à autre, le Président Peau-d’Agneau-Cœur-de-Loup, commandant-en-chef de la violence lui-même, saisit avec fierté le podium pour chanter devant les caméras les mêmes ritournelles, déverser des rengaines mensongères, lancer les mêmes slogans guerriers et haineux : «Nous allons les prendre morts ou vivants!», «Nous devons les raser parce qu’ils cherchent à nous détruire à cause de notre train de vie!», «Nous sommes un peuple qui aime la paix!», «Notre seul but c’est de leur apporter la liberté, la démocratie et la prospérité que nous jouissons en Amérique», avec toujours pour conclusion qui frise le cynisme : «Que Dieu vous bénisse et que Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique – May God bless you and may God bless the United States of America». Ah ! Si Dieu existait vraiment…

Conclusion. Imaginez qu’en plein cœur de l’île de Manhattan, centre d’affaires et touristique de l’état de New York, le 11 août dernier, des policiers, en présence des milliers de spectateurs, incluant des enfants pétrifiés, arrosaient d’une pluie de balles un drogué menaçant, armé seulement d’un couteau! Alors qu’on pouvait facilement le maîtriser par des moyens beaucoup moins violents. Voici à quel genre de spectacle inhumain, cauchemardesque et révoltant que se livrent des policiers, des êtres humains, (croit-on), bien entraînés et bien équipés–pour toutes éventualités–pour la consommation d’une société réduite à une jungle! Et ceci n’est pas un cas insolite au pays étoilé!

En revanche, puisque l’homme, dit-on, est le produit de son milieu, n’est-il pas logique que des citoyens qui absorbent, en grandissant, ces images et ces discours de violence, de mensonge et de haine, deviennent, consciemment ou inconsciemment, des passionnés du crime, des psychopathes, des irrationnels? Quoi de plus normal qu’une telle société où la violence est institutionnalisée et où le contrôle de la circulation des armes à feu restera un sujet tabou, produise des millions de James Holmes–de tous âges–, qui continueront de perpétrer les mêmes horreurs, soit à la maison, dans les campus, dans les églises et  mosquées, dans les manifestions publiques, enfin partout? N’est-ce pas ce que l’on appelle en philosophie: négation de la négation?

Morisseau Lazarre

kamoy3@optimum.net

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :