moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

INQUIÉTUDE D’UN OISEAU NOIR (poème)


INQUIÉTUDE D’UN OISEAU NOIR

Il a peur que le vent souffle trop fort

De crainte qu’il ne soit emporté

Dans le royaume des aristocrates de la peau

Il tremble à s’évanouir

Quand il entend l’ouragan

Souffler rageusement

Et voit les grands arbres se tordre

Les feuilles emportées désespérément

Par le grand géant de la nature

Ô très cher Jupiter!

Crie le p’tit oiseau noir

Parlez à vos bons dieux

Qu’ils fassent cesser le vent

Qui trouble le coeur d’un innocent

Ne me laissez pas enlevé

De ce pays où je suis né

Malgré cette carence de liberté

Qui pertube mon existence

Certes, je ne vis pas comme je veux

Mais dans le royaume des aristocrates de la peau

Ce sera pire

On m’en voudra tant

On dira trop de moi

Parce que je suis ce que je suis: un oiseau noir

Et, là-bas, on dit:

«Quand on est noir

On est noir

Et quand on est noir

Cela rime avec désespoir

Ô très cher Jupiter!

Puissent vos bons dieux

Dire: hola à ce démon

Et je vous peyerai mon tribut de reconnaissance

Et quand l’ouragan n’est plus

Le p’tit oiseau noir continue

Son perpétuel mironton

Au rythme de son coeur.

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :