moycorner

UN SITE POUR DESSILLER LES YEUX

Tuerie au Colorado: résultat d’une culture de violence


Tôt vendredi matin 20 juillet, une tragédie s’est produite à Aurora,une banlieue de Denver, capitale de l’état de Colorado. En effet, lors de la grande première du dernier volet de la trilogie Batman, « The Dark Knight Rises » au Century 16 Movie Theater, un jeune psychopathe qui répond au nom de James Eagan Holmes, qui s’était pris pour l’un des héros du film, armé jusqu’aux dents et portant même parre-balles et masque à gaz, a ouvert le feu sans discrimination sur l’assistance dans la salle 16, après y avoir jeté une grenade fumigène (lacrymogène), tuant au moins 12 personnes et blessant une cinquantaine. La police, vite alertée, a épinglé l’assassin au stationnement du cinéma, tandis que celui-ci se dirigeait vers sa voiture Hyundai pour recharger ses armes au nombre de quatre en tout, selon des témoins. Le jeune psychopathe n’a offert aucune résistance lors de son arrestation et a déclaré à la police que son apartement était truffé d’engins explosifs. Et il ne plaisantait pas car, effectivement, la police, utilisant une caméra pour observer l’intérieur de l’apartement, mettait plus de 24 heures pour arriver à désamorcer tous les engins qui s’y trouvaient.

Point n’est besoin de relater la consternation que cette situation révoltante a créée tant au niveau local qu’au niveau national. Tandis que parents et amis n’ont pu trouver assez de mots pour exprimer leur peine et leurs frustrations, mais comme toujours, la grande presse tant libérale que conservatrice en a profité pour vomir des discours creux, en manchette, bien sûr, et verser des larmes de crocodiles. Et les politiciens? Oh! oui, ces «représentants du peuple» ils sont vite montés au créneau pour s’apitoyer sur le sort des victimes et pour déblatérer ad nauseam, selon leurs intérêts politiques, sur une question cruciale qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive: le contrôle de la circulation des armes aux États-Unis d’Amérique.

Nous n’allons pas perdre notre temps et gaspiller notre petit espace à citer ces hypocrites qui ne cessent pourtant de faire l’apologie de la violence sous toutes ses formes.  Car ce qui nous intéresse ici, c’est de voir ensemble pourquoi ce genre de tragédie persiste dans la société américaine.

La suite dans un prochain article.

Publicités

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :